(c) 2004 - Mike "Treeroot" D. & Passion Technique
Accueil > Nos spécialités > TOYOTA LJ70 Rallye-Raid [ Présentation ] [ Nouveautés ] [ Liens ]


La préparation dans nos ateliers d'un TOYOTA LJ70 pour le Rallye-Raid. Première course, le 10e Berlin-Breslau !

La préparation du TOYOTA du "Team TOY 62" se veut simple, mais efficace. En effet, la décision de participer au rallye fut prise par l'équipe à la fin du mois de Mars, ce qui laissait un délai très court pour préparer et fiabiliser la voiture.

Donc pas de grosse transformation mécanique au programme, mais plutôt une série d'astuces pour transformer le vieux 4x4 un peu fatigué en une machine de course performante...

avant / après


Voici la voiture dans son état d'origine. La carrosserie est bien fatiguée, et les nombreux autocollants sont là pour cacher la misère. Malgré ses 350.000km au compteur, le TOYOTA est toujours vaillant côté mécanique. Après 16 ans de bons et loyaux services, dont 12 ans avec Stef, le LJ70 s'apprête à commencer une toute nouvelle carrière...
La première étape de la préparation consiste à démonter complètement les garnitures et équipements de l'habitacle, sièges, vitres, moquette, tableau de bord, caisse à outils...
Cette opération a pour but de faire place nette pour les équipements de course indispensables, et de supprimer tous les "accessoires" rendus inutiles par la nouvelle vocation "100% TT" de l'auto.
Le gain de poids est déjà sensible. Malheureusement, il sera compensé par les équipements à venir !
La corrosion a fait son oeuvre sur bien des parties de la caisse. Outre les portières et les gouttières du toit, la rouille a attaqué les encadrements des vitres...
... du pare-brise ...
... les bas de caisse ...
... les ailes.
L'assemblage des ailes d'origine est une superposition de tôles embouties, soudées par points qui forment une lèvre sur tout le tour de l'aile. C'est un emplacement idéal pour piéger les déchets, et surtout l'humidité qui s'y installe inéxorablement. Au bout du compte, ce "sandwich" de tôle pourrit de l'intérieur !
La solution qui a été retenue ici, a été de couper tout le rebord de superposition, et de souder les parties internes et externes de l'aile sur un cordon en bout continu.
Les bas de caisse sont un autre endroit sensible, où la rouille aime s'installer. Quand la tôle n'est plus récupérable, une seule solution : couper !
On peut alors venir refermer la carrosserie avec une tôle neuve. au passage, la forme de ce bas de caisse, assez vulnérable en tout-terrain, a été modifiée, et se termine plus haut que d'origine.
Après un long travail de carrosserie, la caisse est enfin prête pour recevoir une nouvelle peinture, digne de la voiture et des partenaires qui apparaîtront sur la carrosserie...
Le LJ n'aura sans doute jamais été aussi léger que ce jour là !
Notamment grâce au capot avant en composite signé Roycreations
La carrosserie, entièrement restaurée, dans sa nouvelle couleur blanc "course", a déjà fière allure.
Il ne reste plus qu'à la transformer en vraie voiture de course.
Les vitres arrière et latérales sont remplacées par des plaques de polycarbonate, dans le souci de gagner du poids, mais aussi plus solides en cas de choc.
Les feux supplémentaires de stop et de clignotant en haut des portes, sont indispensables pour les spéciales poussiéreuses.
Les crochets arrière, ainsi que les demi pare-chocs, sont spécialement renforcés, ainsi que le chassis.
La face avant est complètement remaniée. Le pare-choc est construit sur mesure pour accueillir le treuil. La plaque d'immatriculation s'intègre sur le côté, et calandre a également été modifiée pour intégrer le treuil, et les projecteurs longue portée. Les relais de commande du treuil sont déportés dans le compartiment moteur pour être mieux protégés de l'humidité.
Le blindage de boite de transfert s'appuie sur la traverse d'origine et sur une traverse supplémentaire rapportée.
Le pont avant est équipé d'une coquille et d'un renfort.
Les commandes d'accessoires trouvent leur place sur un tableau de bord remanié.
Un boitier de commande déporté, acessible au copilote, commande le klaxon de piste, le lave-glace et l'appel de phares.
Après le travail sur les suspensions, le moteur, l'aménagement intérieur, et la décoration, la voiture est enfin prête pour la course !

retour en haut de la page


© 2004-2006 - Passion Technique
Tous droits réservés.

Contact
+33(0)6 84.21.62.22
info@passiontechnique.com

Passion Technique
54 bis rue haute
59189 Boeseghem
FRANCE

Tous les jours sur rendez-vous.